Site fortifié Hillman

 

 

La localité de Colleville abrite une importante concentration d'ouvrages bétonnés. A l'ouest, au point d'appui Wn 16, les Allemands mettent en place leur batterie 2./A.R. 1716 constituée de quatre pièces hippomobiles de 10 cm le.FH 14/19 (t) tout d'abord montées sur sur plates-formes puis par la suite sous casemates H669. En ville, quelques cantonnements forment le Wn 19 et, en arrière, s'échelonne la position "Hillman" codée Wn 17. Sur ce mont possédant de larges vues dégagées vers la mer est instalé l'état-major de l'I.R. 736 sous la direction de l'Oberst Ludwig Krugg. pour abriter celui-ci, il dispose d'une demi-douzaine d'abris dont deux uniquements afféctés au service du Stab, soit deux abris PC H608 modifiés par l'apport d'une cloche bindée d'observation. En dehors de ces derniers, un abri garage type H605 pour deux canons antichars est implanté près de la route avec non loin de là une petite casemate pour mitrailleuse. En outre, la position ceinturée par le champs de mines Mf 98 est protégée par de nombreux tobrouks.

 

Le mémorial :

Site Hillman

Cet ouvrage, de type R 605, est un abri pour canon ou véhicule. La roche encore en place devant une des deux alvéoles montre que son aménagement n'était pas encore terminé lors du débarquement. Les évidements pratiqués à l'entrée de chaque alvéole étaient déstinés à recevoir des portes blindées coulissantes. La pièce centrale pouvait être occupée par 8 à 12 personnes. Sur la droite du blockhaus, un escalier permet d'accéder à un tobrouk, poste de tir extérieur. Une mitrailleuse lourde montée sur un rail circulaire était installée à cet endroit et interdisant toute approche ennemie.

A proximité, le 7 juin 1944 au matin, le Colonel Krug et 70 hommes sortant de leur poste de commandement souterrain, se rendirent aux soldats britanniques. Ce blockhaus est devenu le mémorial au Suffolk Regiment le 6 juin 1989.

 

Le pont :

Site Hillman

Le pont bétonné a été construit par les allemands pour permettre aux véhicules de franchir une tranchée. Le site Hillman qui occupait une surface de 24 ha (600 m x 400 m), étit en effet parcouru par un réseau de tranchées qui permettait aux soldats d'accéder à tous les ouvrages en étant à l'abri des tirs rasants. Le tracé du réseau adoptait une forme en zigzag pour éviter que des éclats d'explosions ne causent des dégâts sur de grandes longueurs. Il permettait également de contre toute attaque d'infanterie qui aurait percé les défenses extérieures.

 

Cuisines :

Site Hillman

Cet ouvrage de construction beaucoup plus légère que les autres blockhaus du site, mur de briques, épaisseur du plafond réduite, adsence de défenses, était utilisé comme endroit de stockage de nourriture et de cuisine. Des claies posées sur le sol, les murs recouverts procuraient une bonne isolation, tandis que des étagères posées sur le sol et fixées au mur permettaient de conserver les aliments dans de bonnes conditions. La nourriture était préparée sur une cuisinière rustique à charbon installée dans la plus grande pièce sur un socle de briques. Si, en temps normal quelques dizaines de soldats suffisaient au fonctionnement des installations, pendant les périodes d'alerte, les effectifs pouvaient atteindre une centaine de personnes rendant alors nécessaire la préparation de la nourriture sur place.

 

Poste de garde Est :

Site Hillman

Les soldats qui occupaient ce poste pouvaient surveiller la plaine s'étendant à l'Est du site Hillman. Ils contribuaient également à la défense de l'entrée du site en prenant la route d'accès en enfilade et en ayant la possibilité de croiser leur feu avec celui du poste de garde nord.

Le 6 juin 1944, le 1er Bataillon du Royal Norfolk Regiment avait pour mission de prendre le contrôle du point fortifié "ROVER" puis d'occuper Biéville, situé au Sud du site Hillman. Pour se rapprocher de leur objectif, les soldats de ce régiment ont tenté de contourner par l'Est la position fortifiée. Ils ont été pris notamment sous le feu des défenseurs de ce poste de garde et ont dû se replier après avoir subi environ 40 pertes. (23 soldats de ce Régiment ont été tués le Jour J)

 

Poste de garde Nord :

Site Hillman

Ce blockhaus abritait le poste de garde qui permettait de défendre l'accès au site fortifié par la route venant de Colleville. Il bénéficiait également d'une position dominante sur le coté nord du site. L'entrée est latérale et possède une double protection contre les explosions : à l'intérieur par un sas et à l'extérieur par un mur pare-éclats. Une sortie de secours équipée d'une échelle métallique permettait aux occupants de sortir en cas de blocage de cette unique entrée. Sur le dessus du blockhaus, une plaque comportant une inscription manuscrite a été réalisée par des soldats Allemands. Cette position est située sur l'axe de l'attaque du Suffolk Regiment et notamment de la compagnie A qui a percé les défenses à proximité de cet endroit.

 

Poste de commandement A :

Site Hillman

Ce blockhaus de type R608 était le PC du Colonel Krug commandant le 736éme Régiment de Grenadiers. Centre statégique du site, son rôle était d'assurer les communications entre les différents éléments du régiment en liaison avec le Général Richter à Caen. Cet ouvrage était occupé en permanence par un officier, deux sous-officiers et trois soldats qui pouvaient assurer leur mission d'observation et de transmission radio-téléphonique en complète autonomie (groupe éléctrogène, système de ventilation, chauffage central, ...). Une coupole blindée avait été ajoutée à l'ensemble tandis que, sur le coté droit, une mitrailleuse installée dans un tobrouk défendait les abords immédiats. Le 6 juin au soir, après que le Suffolk Regiment ait pris le site, le Colonel Krug et plusieurs dizaines de soldats restaient encore retranchés à l'intérieur. Ils se rendirent le 7 au matin. La neutralisation de ce blockhaus fit l'objet d'une action héroique décrite sur une plque apposéée sur l'ouvrage.

 

Poste de commandement B :

Site Hillman

Ce blockhaus est semblable au poste de commandement A hormis la coupole qui avait une forme différente et était accessible par un couloir souterrain plus allongé. Par rapport au plan standard, une soute à charbon a également été ajoutée à droite du tobrouk. La construction d'un tel ouvrage a nécessité d'extraire environ 1950 m3 de terre puis d'utiliser 990 m3 de béton et 45 tonnes d'acier. L'utilisation de ce type de blockhaus en tant que bâtiment administratif est confirmée par la découverte, lors des travaux de déblaiement, de débris de matériel de bureau : réglettes, encriers, fragments de cartes plastifiées, ...

 

Le reservoir :

Site Hillman

Ce réservoir de dimension 7 x 8 mètres permettait de stocker une grande quantité d'eau pompée à partir du blockhaus "puits" situé à proximité. Entièrement recouvert de gravats après la guerre, l'existence de cet ouvrage est longtemps restée une légende jusqu'à sa découverte lors de fouilles entreprises en 2002. Le soin apporté à cette construction qui a fait l'objet d'un enduit de finition et d'un aménagement des abords démontre la valeur stratégique de la ressource en eau pour le site. Le réservoir était relié au réseau de tranchées pour y accéder en sécurité à partir des blockhaus. Le faible débit du puis a rendu nécessaire la réalisation de ce stockage qui permettait aux allemands de disposer en permanence d'une réserve immédiatement disponible. Un apport supplémentaire en eau était cependant amené régulièrement à l'aide de citernes tirées par des chevaux. Le réservoir pouvait répondre à plusieurs besoins :

 

Le puits :

Site Hillman

Cet ouvrage abritait un puits qui constituait la source d'approvisionnement en eau du site Hillman. La solidité de la construction démontre l'importance que les allemands attachaient à cette ressource. Une pompe permettait de remonter l'eau de la nappe située à plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Après la guerre, les services de déminage ont fait sauter des munitions à proximité de ce blockhaus, créant un immense entonnoir de 10 à 15 mètres de profondeur et occasionnant la fissuration du toit de l'ouvrage.

 

 

Retour haut de page